• Code Rousseau moto 2020

Pour la personne qui se prépare à passer l’examen du permis moto, la première étape est de réussir à surmonter l’épreuve théorique. Ce n’est pas chose aisée, car, à chaque session, bon nombre de candidats échouent et sont recalés. Nous avons donc décidé de vous proposer ces quelques conseils clés pour réussir avec brio l’épreuve théorique de moto et finalement empocher votre permis, synonyme de liberté.

Réviser votre code moto et passer des tests en ligne

S’il est important de se former pour l’examen du permis de conduire dans les motos-écoles, il est tout aussi évident que cette formation est loin d’être suffisante pour réussir à coup sûr avec brio. En complément, vous pouvez faire le choix de réviser l’examen théorique du Code Moto en ligne pour répondre correctement aux questions sur le Code de la route.

Une révision en ligne maximise vos chances de réussir, car elle vous permet déjà de tester vos connaissances avant de vous lancer. Vous avez donc d’avance une estimation de votre niveau et savez s’il faut redoubler d’ardeur dans les révisions et vos points faibles à améliorer. Elles vous font également progresser en montrant vos erreurs. Les questions de ce quiz étant basées sur le Code de la route et ses spécificités pour les motocyclistes, vous vous mettez en condition pour l’examen avant le jour de l’épreuve.

Demander de l’aide pour répondre aux questions difficiles

Il est plus que probable que pendant vos entraînements, vous rencontrerez des difficultés à répondre à certaines questions. Il est important de revenir sur ces questions difficiles. Pourquoi ne pas demander plus d’éclaircissements et chercher des réponses auprès de votre entourage ? Il peut s’agir de votre instructeur, de vos parents, de vos amis, etc. N’hésitez pas également à utiliser les moteurs de recherche afin d’avoir toutes les informations pour réussir avec brio votre examen du code moto.

Réviser régulièrement son code de la route

S’il y a une erreur à ne pas commettre, c’est celle de croire qu’un bachotage de dernière minute vous sera utile pour réussir l’examen du Code de la route. Privilégiez la constance. Une pratique assidue, régulière et motivée permet de mieux assimiler les règles de conduite et de sécurité rapidement et avec moins d’efforts.

Vous avez l’option de la révision en ligne, mais les ouvrages, applications mobiles et autres peuvent vous aider à vous entraîner. Vous pouvez également vous entraîner de façon ludique en organisant des jeux entre amis ou en famille. Désignez quelqu’un, un animateur qui vous pose les questions. Usez de votre ingéniosité pour rendre la partie intéressante.

Retenir les chiffres clés du code moto

Faites une liste de tous les chiffres clés relatifs à la sécurité. Il peut s’agir des limites de vitesse selon les axes routiers empruntés, du taux d’alcoolémie maximum… Recourez à des moyens mnémotechniques. Cela vous permettra d’avoir des réponses faciles lors de l’épreuve théorique moto.

Éviter les questions pièges du code moto

Les règles de conduite relatives aux dépassements et à la priorité sont souvent des pièges qui mettent le plus en difficulté les candidats. Le meilleur moyen d’éviter ces pièges est de réviser correctement ses questions. Faites aussi des fiches avec les questions qui vous semblent compliquées, notamment les différents cas de figure et listez les points à vérifier avant de répondre à ce type de questions.

À titre d’exemple, faites une liste de tous les cas où le dépassement est interdit et travaillez dessus. Vous aurez beaucoup plus de facilité à répondre à la question « puis-je faire un dépassement ? » le jour de l’examen.

code moto épreuve théorique

Se conditionner pour réussir le jour de l’épreuve

Votre préparation est également physique et mentale. Vous serez surpris de connaître le nombre de jeunes qui se préparent parfaitement, connaissent les réponses, mais échouent tout de même. Vous aurez besoin d’une bonne dose d’énergie et d’attention pour le jour de l’examen. Une bonne nuit de sommeil la veille vous permettra d’être plus efficace et plus apte à réussir votre examen. Évitez de faire la fête jusqu’à tard dans la nuit, la veille de votre test. Ne soyez pas non plus surpris si vous faites plus de 5 fautes (la limite autorisée) la veille de l’examen. Vous ne devez pas stresser pour autant.

Le jour de l’examen, ne vous laissez pas emballer par la spirale de stress qui peut se créer autour de vous. Restez calme et serein. Vous devez seulement trouver 35 bonnes réponses sur 40 questions. Il existe beaucoup d’astuces pour garder son calme. Dominer le stress est vital, car vous risquez autrement de faire des erreurs que vous n’auriez pas faites en d’autres circonstances. Respirez, méditez, faites du sport… Vous devez être suffisamment calme, détendu et concentré si vous voulez réussir.

Le contenu de l’épreuve théorique moto

L’épreuve théorique moto est la première des deux étapes de l’examen du permis de conduire. Elle se présente sous la forme de 40 questions et vous aurez 30 minutes pour y répondre. Ces questions portent sur le Code de la route et ses spécificités pendant que l’on conduit à deux-roues. On vous demandera de démontrer également que vous maîtrisez les caractéristiques des autres usagers et que l’entretien d’un deux-roues n’a plus aucun secret pour vous.

La banque de questions qui est consacrée à l’épreuve théorique moto comprend 600 visuels. Les 40 questions qui en seront tirées sont illustrées soit par une vidéo de courte durée, soit par une image de synthèse ou une photo. Ces questions balayent les thématiques suivantes :

  • la circulation routière ;
  • le conducteur ;
  • la réglementation générale ;
  • les autres usagers ;
  • la route ;
  • les premiers secours ;
  • les éléments mécaniques associés à la sécurité ;
  • les dispositifs de protection et de sécurité des véhicules ;
  • les règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement.

Les candidats à l’examen du permis de conduire doivent prouver leur grande capacité d’adaptation et démontrer leur aptitude à conduire de façon sûre. Les candidats ayant obtenu, au moins, 35 bonnes réponses à leur épreuve obtiennent leur examen et pourront se présenter à l’ETG (épreuve théorique générale) jusqu’à cinq fois, ou durant une période maximum de cinq ans.

Partager cette page