• Et si vous repassiez votre certificat d'études en 1930 ?

En France, lorsqu’on a l’habitude d’acheter ses véhicules chez un concessionnaire classique, il est assez rare que l’on ait des connaissances à propos du certificat de conformité (ou COC) qui garantit que celui-ci est bien conforme pour circuler dans l’hexagone. En effet, si ce dernier est vendu en France dans une boutique officielle, c’est forcément qu’il a déjà été homologué ! Toutefois si vous faites l’achat d’un véhicule à l’étranger, c’est déjà un peu plus complexe. Voyons ici dans quels cas vous aurez besoin d’un COC et combien ça coûte.

Les conditions dans lesquelles un certificat de conformité sera nécessaire

C’est en réalité assez simple : à partir du moment où vous faites l’achat d’un véhicule de catégorie L ou M1 dans un pays de l’Union européenne, il va vous falloir un certificat de conformité pour pouvoir l’immatriculer en France et rouler avec. Pour que le véhicule soit considéré comme conforme, il faut par ailleurs que la date de sa première immatriculation ait eu lieu après 1996.

Si vous ne respectez pas une de ces conditions (voiture achetée aux États-Unis par exemple), il y aura d’autres procédures à effectuer comme demander une attestation d’identification au constructeur de votre véhicule. Voyons maintenant combien va vous coûter un COC réalisé en bonne et due forme.

Le prix du certificat de conformité

Déjà, il faut être conscient que le prix du certificat de conformité n’est pas fixe et qu’il varie selon plusieurs paramètres. C’est-à-dire la nature du véhicule (deux roues, voiture…), sa marque (ce sera moins cher pour une Toyota que pour une Mercedes par exemple) ou encore de son modèle. Sachant aussi que les délais varient grandement en fonction du constructeur, cela peut aller de 6 jours à 14 jours.

Pour vous donner un ordre de grandeur, cela va de 150 euros à un peu plus de 300 euros TTC. Vous pourrez bien sûr faire une estimation en ligne afin d’éviter toute mauvaise surprise !

Partager cette page