L

D?jà membre
de l’?quipe de France à quatre reprises (1997, 1998, 1999 et 2001) David
Vuillemin reste avec Luigi Seguy et Yves Demaria le seul tricolore a s’être
impos? au Motocross des Nations. Le Marseillais exil? aux Etats Unis depuis
maintenant cinq ans fera à Ern?e son grand retour dans la s?lection Française, à
sa plus grande joie. « Je suis vraiment très content d’être de retour dans cette
?preuve, car les Nations sont toujours une ?preuve à part ou il règne une
ambiance exceptionnelle entre pilotes et entourage de l’?quipe, » confie David
qui garde un excellent souvenir de ce succès acquis en 2001 à Namur. « Cela
reste bien sûr un super souvenir, d’autant que sur le plan humain nous avions
pass? une semaine d’enfer avec Luigi, Yves et tous les membres de l’?quipe. La
France n’avait jamais pu gagner cette ?preuve, et ramener le troph?e Chamberlain
dans l’hexagone fut un moment particulier. »

Après trois
ans d’absence David va donc faire son grand retour dans ces « jeux olympiques du
Motocross » qui se d?roulent pour la 7ème fois en France. « J’ai
toujours ?t? très motiv? pour rouler aux Nations, et à plusieurs reprises je me
suis « sacrifi? » pour rouler en 125. Je n’ai jamais vraiment dig?r? le fait de
ne pas avoir ?t? retenu dans la s?lection française en 2000 à Saint Jean
d’Angely, et pour moi c’est sans doute ma dernière opportunit? de disputer les
Nations en France. J’aurais 27 ans et onze mois au moment d’Ern?e, je pense
qu’il y aura une foule record et que jamais le Motocross des Nations n’aura
accueilli autant de public que les 24 et 25 septembre ! Je vois d?jà les
drapeaux français dans tous les coins du circuit, j’entends d?jà les cornes de
brume, et c’est pour toutes ces raisons que dès le d?but j’ai fait savoir à la
f?d?ration que j’?tais prêt à d?fendre les couleurs françaises, avec une ?norme
motivation, » poursuit David qui n’a plus roul? à Ern?e depuis le GP de France
1999. « D’Ern?e je garde pas mal de souvenirs, des galères au junior en 94 aux
joies du podium en 99. J’ai suivi à la t?l?vision l’?dition 2003 du GP, avec les
trois succès d’Everts et le circuit avait l’air bien, avec des modifications du
trac? sympathiques, » se rappelle David qui va d?couvrir un trac? modifi? et
am?lior? dans quatre semaines. Il fera à Ern?e sa dernière sortie avec Yamaha,
qu’il s’apprête à quitter après neuf ans de collaboration.avec la firme aux
diapasons. « Je vais arriver en France le mercredi, et jeudi nous allons aller
rouler pour tester la moto. Je viens avec mon m?canicien am?ricain, et un team
Europ?en va mettre à notre disposition une 450 sur laquelle je monterais
quelques pièces dont mes suspensions. Cela doit suffire pour avoir une moto
comp?titive, » conclue DV qui portera à Ern?e le n°9 et s’alignera en cat?gorie
« open ».

info mediacross

Partager cette page