• Les vestiges du Chaos

christophe en tete du mx2

Deux semaines après son succès en Allemagne,
Christophe Pourcel s’est empar? au Japon de la plaque rouge de leader du
Championnat du.Monde MX2 de Motocross. Quatrième du Grand Prix, Christophe
compte deux petits points d’avance sur le N?erlandais Marc De Reuver au tiers
d’un championnat qui s’annonce très disput?. R?cup?rant moins bien que Cri du
lointain d?placement, S?bastien a de son côt? marqu? le pas après de bons d?buts
de course, marquant toutefois des points dans les deux manches pour la première
fois depuis Zolder.

 

Apparu l’an pass? au calendrier mondial, le GP du
Japon est sans aucun doute le plus atypique de la saison, dans la mesure ou un
d?calage horaire de sept heures vient s’ajouter à un long voyage toujours
p?nible à supporter pour les organismes. L’?preuve elle même est parfaitement
organis?e avec le l?gendaire rigueur Japonaise, et le circuit de Sugo (situ? à
proximit? de Sendai, dixième ville Japonaise à 400 kilomètres au Nord de Tokyo)
fait chaque ann?e l’objet de nouveaux investissements ; ainsi après avoir l’an
pass? incorpor? des copeaux de bois dans le sol afin de rendre la piste plus
meuble, les organisateurs avaient cette fois-ci ramen? du sable sur la
piste.

 

Pour rejoindre Sendai l’?quipe s’est envol?e
mercredi de Paris, atterrissant à Tokyo jeudi matin avant d’enchaîner sur un peu
plus de trois heures de train. En arrivant à l’hôtel les organismes ?taient
quelque peu ?prouv?s, et chacun y est all? de sa recette personnelle pour
essayer de r?cup?rer au mieux et d’encaisser le d?calage horaire. Il y eut des
siestes improvis?es, des nuits très courtes et des après midi difficiles pour
certains Europ?ens !

 

Bien qu’il n’y ait que vingt neuf pilotes en lice
dans cette ?preuve le sch?ma des essais est rest? similaire, avec deux courses
qualificatives et un repêchage. S?bastien et Christophe se qualifiaient
respectivement quatrièmes et second de ces courses, Seb ayant un coup de pompe
en cours de manche alors que Chris revenait de la dernière place après avoir
rat? son d?part. Le temps humide et suffoquant du samedi allait laisser place à
un beau soleil dimanche, le circuit ?tant particulièrement s?lectif compte tenu
des pluies du vendredi et du samedi. Point? en cinquième position au d?part de
la première manche, Seb allait connaître un premier tour difficile puisqu’il
?tait dixième au premier passage tandis que Cris accrochait la quatrième place
après que De Reuver et Cairoli aient chut? alors qu’ils ?taient en tête. Il
allait falloir quelques tours pour que Christophe prenne un vrai rythme, et peu
avant la mi-course il avalait successivement Gundersen et Rattray pour
s’octroyer la seconde place à distance de Mackenzie confortable leader. Revenu
au huitième rang S?bastien allait faiblir en seconde partie de manche, se
classant finalement dixième.

Comme la veille en qualification, Christophe
ratait complètement son second d?part et virait en dernière position. Auteur
d’un premier tour incroyable on le retrouvait neuvième au premier pointage,
trois places devant S?bastien qui allait mieux n?gocier son d?but de course que
son frère. Après quatre tours il ?tait septième, Christophe ?tant lui onzième !
Une fois encore lent à prendre un bon rythme Chris n’allait se lib?rer qu’en
seconde partie de course, revenant accrocher une belle cinquième place le
propulsant aux commandes du mondial ! Comme en première manche Seb allait lui
baisser de rythme en fin de course, passant de la sixième à la quatorzième
place.

 

Tout le monde est au repos le week-end prochain,
avant d’entamer la tourn?e Bulgarie-Italie-Grande Bretagne ou Chris devra
d?fendre sa plaque rouge.

 

Christophe Pourcel : « Je suis content pour le
team d’avoir ramen? la plaque rouge de leader du championnat, c’est un bonus
pour eux ! En première manche je ne suis pas trop mal parti, j’ai pris un rythme
moyen au d?but mais j’ai trouv? mes traces et je suis remont? deux derrière
Mackenzie qui avait fait le trou. Au second d?part je suis parti loin, loin, et
j’?tais à l’arrêt ! Il m’a fallu du temps pour trouver mes marques, j’avais de
mauvaises lignes et je subissais tous les trous mais je finis quand même cinq.
En partant quasiment dernier j’ai du jouer des coudes dans le peloton pour
revenir, tout en ?vitant les nombreuses chutes qui ont ?maill? la course. Le
bilan n’est pas trop mauvais puisque je prends la tête du mondial, je n’aimais
pas vraiment ce d?part en descente et cela ne m’a pas r?ussit. Ce qui est bien
aujourd’hui c’est qu’on est cinq à pouvoir jouer le titre et il va falloir bien
g?rer ses courses, faire des podiums et marquer des gros
points. »

 

S?bastien Pourcel : « Je n’ai jamais r?ussi
à r?cup?rer du voyage et du d?calage horaire, et après une nuit quasiment
blanche vendredi soir je n’ai jamais su me r?veiller samedi lors des essais
qualificatifs. Dimanche matin cela allait beaucoup mieux, mais pendant les
course j’ai subi à chaque fois un coup de pompe après la mi-course. Je pense
pourtant que physiquement j’avais boss? comme il fallait avant de partir pour le
Japon, et que je n’ai pas r?cup?rer de la nuit blanche. Aujourd’hui j’avais la
vitesse en d?but de manche, mais quand j’ai commenc? à fatiguer et que je me
suis fait doubler je n’ai pas pu r?agir. On va faire le point dans l’avion du
retour pour voir ce qu’il convient de faire pour rem?dier à cela, de mon côt? je
pense ne pas trop rouler et continuer à faire du home trainer et du v?lo puisque
je ne peux pas trop courir en ce moment. Je sais que je suis capable de faire un
super r?sultat en GP, la balle est dans mon camp. »

 

Roger Pourcel : « Après la victoire en Allemagne
voilà un second rêve qui se r?alise avec cette plaque de leader du mondial, on
travaille fort pour çà et c’est une belle r?compense. A l’issue de la première
manche on voyait bien Christophe sur le podium du GP, mais son mauvais d?part
l’a trop handicap?. L’important est qu’il ait bien g?r? sa course, je pense
qu’il a bien travaill?, sans faire la moindre erreur en course. Il a peut être
?t? un peu long à se mettre en action en seconde manche, mais il faut voir aussi
que quand il est dans le peloton il gère cela diff?remment des autres pilotes,
car il est frêle et ne doit pas trop aller au contact. Il perd parfois un peu de
terrain, mais comme physiquement il est affût? il r?cupère ces places par la
suite. C’est magnifique, même si on ne la garde que deux semaines cette plaque
rouge ce sera ça de pris sachant qu’on va tout faire pour la garder ! S?bastien
n’avait pas trop de chance jusque là, mais aujourd’hui nous avons r?solu tous
les problèmes techniques et c’est à lui de jouer. Il faut qu’il travaille
physiquement plus intensivement, il faut qu’il bosse comme nous lui disons,
qu’il nous ?coute. Tant qu’il n’en sera pas ainsi il aura du mal à concr?tiser,
cela fait d?jà trois ans qu’il fait le mondial et il doit franchir ce cap très
rapidement. »

 

Patrick Gelad? : « Je pense qu’on a beaucoup de
chance, car on a dans l’?quipe un pilote fabuleux, de très bon m?caniciens, un
bon support de l’usine et une bonne ambiance dans le team. On prend la tête du
mondial ici au Japon, devant les responsables et d?cideurs Japonais, difficile
de demander plus ! J’ai ?t? agr?ablement surpris et même ?tonn? par la manière
dont nous avons ?t? accueilli ici, les Japonais ont vraiment montr? beaucoup de
gentillesse et d’attention à notre ?gard, ils ?taient très à l’?coute de nos
sollicitations et cela est encourageant pour nous. On a reçu des informations
utiles, on connaît les prochaines ?volutions que nous allons recevoir et on ne
peut être que r?solument optimistes, l’usine joue le jeu et va nous aider à nous
battre pour le titre. On a ?voqu? un peu 2007, tout cela est très constructif
pour nous. »

 

info mediacross

Partager cette page