• La Marseillaise

samedi 24 septembre 2005
 
 
Discipline non repr?sent?e aux Jeux Olympiques comme tous les sports m?caniques, le motocross a son « Grand Prix des Nations » qui regroupera ce week-end à Ern?e 30 pays tous attir?s par la conquête du troph?e Peter-Chamberlain. Les Am?ricains partent favoris. La France, la Belgique, la Nouvelle-Z?lande et l’Italie entendent bien ne pas jouer les figurants.

Le Motocross des Nations à Ern?e, cela pourra être la morale et non la conclusion d’une belle histoire. Celle d’un groupe de b?n?voles soud? autour d’un personnage hors normes, qui voue sa vie au motocross, Raymond Demy, et qui est capable de s’entourer pour transformer un petit coin du bocage Nord-Est mayennais en « Davos » du Motocross. Avec ses amis, le pr?sident du Moto Club d’Ern?e n’a cess? de bouger des montagnes, comme l’on remue des mètres cubes de terre pour faire du circuit du Vahais l’un des plus beaux circuit au monde. Si, si…

Les Ern?ens ont accueilli successivement divers mondiaux. En 2001, ils pensaient avoir d?croch? la timbale en ?tant les hôtes du triple championnat du monde. A cette ?poque, on parlait encore en cm3 et non en MX1, 2 et 3. Une grande fête avec à la clef une victoire du Sarthois Mickaël Pichon, entach?e par une vilaine pluie, qui à l’heure des comptes avaient caus? quelques d?sagr?ments à la tr?sorerie ern?enne. Qu’importe, Raymond Demy et son ?quipe ne sont pas du genre à s’apitoyer mais plutôt à enchaîner les d?fis comme si le Vahais les avait ensorcel?.

Ces farfelus du moteur à deux et quatre temps se sont mis en tête de recevoir la 59e ?dition du Motocross des Nations. Le must sur la planète MX. « The top of the top » comme disent les Anglo-Saxons. Les Ern?ens (800 b?n?voles) se sont d?men?s. Ils ont empoch? le gros lot. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, ils ont eu la joie de voir les Am?ricains s’inscrire à l’?preuve, chose qu’ils n’avaient plus fait depuis 2003. Les pilotes de l’Oncle Sam pr?f?raient rester chez eux, n’?prouvent pas le besoin d’aller se frotter à une concurrence qu’ils jugent insuffisante. Il est vrai qu’ils possèdent un championnat qui se suffit à lui-même. Mais un Motocross des Nations sans pilotes US c’est comme une Coupe du Monde de football sans les Allemands. Carmichaël (celui que l’on affuble de l’?tiquette de meilleur pilote du monde) et les siens seront là pour d?fendre les couleurs de la bannière ?toil?e face à une coalition belge, n?o-z?landaise et française bien d?cid?e à ne pas jouer un rôle de spectateur face à cette armada ronflante.

Que vous faut-il de plus pour prouver que ce MXDN 2005 est un rendez-vous exceptionnel, historique ? Les Belges aligneront Stefan Everts, multiples champion du monde. Les N?o-Z?landais comptent dans leur rang deux espoirs : le jeune Ben Townley, impressionnant cette saison en MX1 et partant pour les USA, ainsi que Josh Coppins. Côt? français, Olivier Robert a fait appel à David Vuillemin et S?bastien Tortelli, deux pilotes pour qui le championnat US n’a plus de secret. Associ? à Mickaël Pichon, bless? lors du Grand Prix d’Italie, incertain mais « coeur vaillant » motiv? à l’id?e de disputer un MXDN chez lui, les Bleus espèrent bien faire retentir la Marseillaise à Ern?e. Le rêve n’est pas si fou. Il ferait le bonheur de tout un public.

St?phane BOIS.

http://www.laval.maville.com

Partager cette page